Warning: include(): Filename cannot be empty in /home/oxygreen/www/wp-settings.php on line 551

Warning: include(): Filename cannot be empty in /home/oxygreen/www/wp-settings.php on line 551

Warning: include(): Failed opening '' for inclusion (include_path='.:/usr/local/php7.0/lib/php') in /home/oxygreen/www/wp-settings.php on line 551
FAQ | Oxygreen

FAQ

Farine

Quelle différence y a-t-il entre la farine QUALISTA® et une autre farine ?

Les farines QUALISTA® sont garanties 100% blé sans améliorants ou additifs, elles sont issues du procédé OXYGREEN® qui améliore leur qualité sur le plan technologique, nutritionnel, hygiénique et sanitaire.

Quelle différence y a-t-il entre la farine Qualista et une farine BIO ?

Les farines QUALISTA® utilisent des grains de blés provenant de l’agriculture conventionnelle conformes aux dispositions UE 466/2001, elles sont issues du procédé OXYGREEN® qui améliore leur qualité sur le plan technologique, nutritionnel, hygiénique et sanitaire.

Les farines Biologiques proviennent de blés issus de l’agriculture biologique répondant au cahier des charges de la certification Biologique.

T55, T80 Quelle est la signification de ces mentions inscrites sur les sacs de farine ?

C’est une classification des farines, par leur teneur en cendre, (la quantité de matière minérale restante après calcination d’une quantité donnée de farine).

Cette classification est spécifiquement française. Elle distingue 6 types : T45, T55, T65, T80, T110 et T150.

Plus le type est élevé, plus la mouture est complète : la farine contient une plus grande proportion de son, enveloppe du grain, donc de matière minérales et de constituants associés (fibres, vitamines, anti oxydants). A l’inverse, plus le type est bas plus la farine est dite blanche : elle contient un minimum de particules de son.

NUTRITION SANTÉ

Que sont les fibres ?

Les fibres sont des substances d’origine végétale, non digérées dans le tube digestif. Elles sont essentielles au bon fonctionnement du transit intestinal. Elles sont généralement constituées de glucides complexes (cellulose, hémicelluloses, pectines) et de polymères phénoliques (lignine). Parmi les polymères glucidiques naturels, on distingue deux catégories : les fibres solubles et insolubles. Les fibres solubles sont des rétenteurs d’eau, certaines ont un rôle de prébiotique pour notre flore intestinale. La microflore intestinale métabolise les fibres solubles qui sont pour elle une source d’énergie. Les fibres insolubles ont quant à elles un rôle drainant sur les matières grasses dans le tractus digestif et accélèrent le transit intestinal.

Dans le cas du blé elles sont en majorité situées dans l’enveloppe du grain. On les retrouve donc en plus grande quantité dans les farines complètes (T150) et semi complètes (T80 et T110)

A quoi servent les fibres ?

Les fibres sont situées en majorités dans l’enveloppe du grain de blé, elles se retrouvent en plus grande quantité dans les farines complètes et semi complètes. Les fibres de son de blé aident à améliorer le fonctionnement du système digestif.

Les fibres de son de blé contribuent à accélérer le transit intestin et à augmenter le volume des selles (Règlement (UE) n° 432/2012 du 16 mai 2012). Dans le cadre d’une alimentation variée et équilibrée et d’un mode de vie sain.

Fibres solubles, fibres insolubles ?

Il existe deux types de fibres alimentaires : les fibres insolubles et les fibres solubles. Chaque type de fibres joue un rôle différent dans l’organisme.

Les fibres insolubles
Elles agissent comme des petites éponges dans l’intestin en se gorgeant d’eau, elles augmentent le volume des selles et aident à régulariser la fonction intestinale. Comme elles ralentissent la digestion, elles favorisent et prolongent la sensation de satiété ce qui contribue au contrôle de l’appétit et du poids.

Les fibres solubles
Les fibres solubles forment un gel lorsqu’elles sont mélangées à l’eau et peuvent contribuer à abaisser le taux de cholestérol sanguin. De plus, elles agiraient comme un filtre au niveau de l’intestin pour ralentir l’absorption des glucides et donc aider au contrôle de la glycémie.

Quel est le taux de sel habituel dans le pain ?

Le sel est nécessaire à la fabrication du pain : il joue un rôle technique important, en améliorant la qualité de la pâte, en augmentant le pourcentage d’hydratation, en normalisant la fermentation, en aidant à la conservation, et en préservant les qualités organoleptiques du pain, sa saveur et sa texture.

L’AFSSA avait dressé le constat en 2002 que les Français mangeaient trop de sel (10 g/jour, en moyenne, alors qu’il ne faudrait en manger que 8 g/jour). Dans le cadre d’une campagne de sensibilisation auprès des acteurs agro-alimentaires, l’AFSSA avait demandé que les boulangers réduisent de 25 % la teneur en sel des produits de panification. Ainsi, en 10 ans, la teneur en sel est passée, en moyenne, de 24 g/kg, à 18 g/kg. Pour des raisons techniques, ces réductions ont été plus faciles à mener sur des produits industriels qu’artisanaux (dosages programmées et/ou automatisés).

La baisse de 25 % du sel dans le pain permet de baisser de 6 % la teneur quotidienne de sel consommées par les Français

Source mai : http://alimexpert.ania.net/quelle-est-la-teneur-de-sel-dans-le-pain/